Connais-tu le feeling d’agripper le volant d’une voiture dont tu connais la puissance et le potentiel de vitesse? Imagine l’émotion quand tu pilotes un véhicule qui fait tourner les têtes sans même t’en soucier parce que tout ce qui importe au moment de conduire est de savourer chaque seconde et chaque mètre parcouru sans jamais détourner le regard de ton objectif: aller toujours plus loin, toujours plus vite.

C’est exactement l’expérience à laquelle on peut s’attendre quand on monte à bord du père des muscle cars: Le Pontiac GTO “The Judge”

On avait envie de t’ouvrir les portes de notre garage chez Okaze (et aussi, un peu, celles de notre cœur) en te faisant découvrir une de nos voitures préférées : le Pontiac GTO 1969 “The Judge”. 

Voici donc un aperçu de l'histoire de ce véhicule emblématique dans l’ère du muscle car, de ses particularités et de ce qu’il représente pour nous.

L’historique du Pontiac GTO

Option sur les Pontiac LeMans

 Un des détails importants de l’histoire de ce véhicule est qu’avant même d’être un modèle en soi, le Pontiac GTO s’est d’abord présenté comme une option sur les Pontiac LeMans. L’idée est née, en 1963, du désir de l’équipe Pontiac d’interpréter, de façon plutôt créative, les nouvelles règles interdisant l’installation de moteur de grosse cylindrée dans les véhicules de classe moyenne en se disant: «Pourquoi ne pas équiper un petit véhicule léger d’un moteur puissant?». Il a fallu peu de temps pour que cette idée démontre son énorme potentiel.

GTO: Un nom audacieux

 Au moment de baptiser le nouveau modèle, l’équipe de Pontiac a frappé fort en lui accolant les trois lettres GTO(Gran Turismo Omologato) en référence à la réputée Ferrari 250 GTO qui, à l’époque, dominait les courses Grand Tourisme avec ses performances inégalées.

H3 Une popularité immédiate

 C’est finalement en 1964 que le premier Pontiac LeMans GTO voit le jour et, à ce moment, on projetait d'en produire environ 5000. C’est probablement le contexte socio-économique parfait qui en a fait un succès quasi instantané. 

Les enfants de l’après-guerre qui rêvaient d’émancipation et de liberté ont trouvé cet idéal au volant d’une voiture de série abordable, mais assez puissante pour la course. 

La demande a été si grande que Pontiac a produit plus de 30 000 GTO cette année-là. C’était le premier muscle car à atteindre cette popularité, ce qui lui a valu son titre actuel de “père des muscle cars”.

 Les particularités du GTO

 Puissance

 Comment le Judge se démarque-t-il? Ses nombreuses composantes qui créent la puissance et génèrent l’accélération.

  • Son moteur de cylindrée de 400 pouces cubes;
  • Sa technologie Ram Air: Les deux trappes d’air sur le capot qui, activées manuellement, donnent cet apport d’air supplémentaire pour aller chercher les quelques secondes d’accélération nécessaires pour rattraper, possiblement, votre adversaire sur la piste; 
  • Son nombre de HP (Horsepower) approximatif de 370 (il faut dire que dans les années de sa mise en marché, la plupart des constructeurs automobiles affichaient un nombre de HP inférieur à la réalité pour baisser les attentes du conducteur et ainsi créer une d’agréable surprise et une grande satisfaction); 
  • Sa capacité à compléter le quart de mile en 14 secondes.

 Design

 Concrètement, on reconnaît le fameux Judge par ses éléments de design distincts et ses nombreux emblèmes.

  • Son tachymètre (cadran RPM) sur le capot qui évoque la nécessité de garder les yeux sur la route pendant l'accélération pour suivre sa ligne directrice sans dévier de sa trajectoire;
  • Sa transmission avec un bras de vitesse Hurst en T;
  • Ses roues uniques au modèle;
  • Sa couleur symbolique représentant le Judge: Le Caroussel Red qui est, en fait, orangé et qui ne laisse personne indifférent.

 L’acquisition d’un Pontiac GTO 1969 “The Judge” 

 La restauration d’un muscle car tel que le Judge est le projet d’une vie. L’ancien propriétaire de notre véhicule a mis pas moins de 20 ans pour atteindre la perfection et voir son projet se concrétiser. 

 Au bout d’un projet d’une telle envergure, la voiture devient l’incarnation de toutes ces années de travail. C’est probablement pourquoi ce propriétaire n’avait jamais osé conduire le véhicule lorsqu’il a décidé de le mettre en vente. 

 Peu de temps après le dernier coup de chiffon, l’équipe d’Okaze a sauté sur l’occasion d’acquérir son tout premier muscle car.

Notre Pontiac GTO 1969 “The Judge” est aujourd’hui le symbole de notre passion pour les voitures et ce qu’elles représentent: le pur plaisir de conduire, la capacité à libérer son esprit et saisir le moment présent.


Tu veux vivre l’expérience OKAZE toi aussi? Contacte-nous dès maintenant ou consulte notre inventaire en ligne.


No items found.
suivant
précédent
← Retour au blogue

À lire aussi

combien vaut ton véhicule?